mercredi 22 juin 2016

Samedi 18 juin - Musée de Courniou.

Montage de la vitrine matériel : le treuil du Trou de la Vigne.
 
COMPTE RENDU DES TRAVAUX AU MUSÉE DE COURNIOU
Samedi 18 juin 2016

Rédacteur : Patrick Cabrol
Date : Samedi 18 juin 206
Localisation : Musée de la spéléologie à Courniou
Participants : 3, avec Claude et Suzanne Raynaud
Temps passé : L’après-midi.

Vitrine chiroptères terminée.
 
Travail effectué :
L’accueil de la grotte étant fermé le matin il a fallu attendre l’ouverture à midi pour commencer à travailler.

Il reste quatre vitrines à finir : la biospéologie, le matériel de progression (casques lampes etc..) la préhistoire et l’histoire de la spéléo locale. Enfin les appareils des expériences de Michel SIFFRE viendront fermer la porte d’une vitrine.

Étant seul en ce début de journée, je commence par la vitrine la plus simple, où il n’y a pas trop de « cogitation » à faire : la biospéléologie. En une heure tout est fini, ce n’a pas été bien compliqué à réaliser. Ce travail fini, j’ai continué le rangement des tiroirs de cette vitrine car il y avait « pas mal de choses » !!!

Claude est alors arrivé, suivi de Suzanne. Nous avons pu attaquer le vif du sujet : la vitrine de l’histoire de la spéléologie avec Martel, Casteret et surtout le club avec Georges Milhaud, 1° président.

Il a fallu suspendre au plafond de la vitrine le premier mat de l’histoire de la spéléologie avec une échelle « électron » de type de Joly à son extrémité. Puis le second mat du club avec une échelle électron, améliorée par noter collègue Henri Malric. Les premières échelles en cordes (très lourdes) ont été placées au début de notre histoire commune. Pour cette vitrine, presque finie, il nous manque le mannequin de Georges Milhaud et le fanion du Spéléo Club de France.

Nous avons poursuivi par la vitrine du matériel d’exploration en nettoyant tous les vestiges de colle et de papier de l’ancienne exposition, ce qui nous a pris pas mal de temps…puis nous avons placé en premier la treuil du trou de la Vigne qui est fort lourd grâce à l’aide de Julien.

C’est à ce moment-là que nos collègues du club des Abîmes de Paris sont ressortis du Lauzinas et nous ont rejoints à la grotte… ou plutôt au bar de la grotte ! Ils ont profité des dernières minutes d’ouverture du musée pour le visiter rapidement. Nous poursuivrons notre travail la semaine prochaine… l’inauguration avance… Il nous reste une bonne journée de travail devant nous.

PHOTOS : SCMNE - Patrick

Aucun commentaire: