dimanche 12 février 2017

Samedi 11 février 2017 - bois au local.

 
COMPTE RENDU DE LA JOURNÉE DU SAMEDI 11 FÉVRIER 2017

Rédacteur : Patrick Cabrol

Localisation : Courniou

But : Refaire les réserves de bois pour le camp qui se tient la semaine prochaine
Participants : 7
Denis Matarin
Matthias Loiseau
Alain Cabrol
Alain Scanzy
Jean-Pierre Scanzy
Un adolescent

Temps de travail
Matin : 2H30
Après-midi : 3 heures

Réalisation :
Nous avions rendez-vous à 10 heures au local pour couper du bois chez Claude aux Usclats. J’avais demandé à Jean-Pierre de venir un petit quart d’heure afin de couper un arbre à moitié couché sur son copain, car j’avais peur de ne pas pouvoir le faire facilement avec la petite tronçonneuse que nous avions. En fait je craignais qu’il rebondisse en touchant le sol…. Je pensais poursuivre tranquillement le travail avec Denis et Matthias.

A 10 heures je vois arriver, non pas Jean-Pierre, mais les trois compères habituels avec un adolescent. Ils ouvrent le coffre et je vois quatre tronçonneuses !!! Nous nous rendons chez Claude, les tronçonneuses démarrent, 5 minutes après les deux arbres étaient par terre, une heure et demie plus tard, ils étaient débités à 50cm, refendu et mis en tas !!!
Nous avons alors fait deux allers et retour vers le local avec la remarque pleine. Il en reste une demi à une remorque sur place et des tas d’autres morceaux plus petits à recouper. Nos provisions sont complètes jusqu’à l’automne prochain et avec un petit peu de travail complémentaire nous en avons pour une année.
Je pensais que nous en avions pour toute la journée, en fait à midi tout était fini et nous avons pris l’apéro pour fêter cela en allumant le feu dans la cheminée comme il se doit.

Les « quatre tronçonneuses » nous quittent à 13 heures et nous cassons la croûte au local.

Nous avons l’après midi libre devant nous, il bruine un peu, prémices du « déluge » prévu pour mardi, les cavités vont être « mouillées !

Nous en profitons pour faire le ménage dans le local, ranger tout ce qui peut l’être, principalement la salle d’accueil matériel qui est très encombrée. Deux heures plus tard elle est méconnaissable, nous allons pouvoir y accueillir les affaires des copains pour le camp qui démarre vendredi midi.

A 17 heures nous quittons les lieux. Au passage Matthias va laisser quelques détritus à la décharge de Riols. Rendez-vous vendredi

PHOTOS : SCMNE - Patrick

vendredi 3 février 2017

Nous avons perdu la perte de la Passoire.

La perte comblée.
Snif !! nous avons perdu la perte de la Passoire, comblée par la crue du samedi 28 janvier.
Ces photos ont été prise mardi matin vers les 9h alors que je me rendais à la grotte d'Aldène.
Rendez-vous dans dix ans !!!
Ruisseau vue vers l'aval.
 PHOTOS : SCMNE - Denis
La perte n'est plus, amen !!!

Samedi 28 janvier 2017 - sortie club à Roquebleue.

 
Sortie du samedi 28 janvier 2017
Grotte de Roquebleue

Rédacteur de la fiche : Denis Matarin

Date : samedi 28 janvier 2017

Localisation : grotte de Roquebleue – commune de Courniou les grottes – Hérault

Participants : 7

Jeanne
Paola
Isabelle
Alexandre
Matthias
Julien
Denis

But : réseau inférieur : rééquipement des puits et visite jusqu'au lac

Durée : 8h

 
Réalisation :

Un orage a éclaté sur la vallée du Thoré et les Hauts Cantons dans la nuit de vendredi à samedi de 1h à 3h du matin. Route sale, inondée à l'entrée de Saint-Amans Soult et devant la briqueterie. Les prés sont inondés avant Lacabarède. Je me demande comment doit être la grotte et s'il y aura de l'eau.

Arrivée à 10h à Courniou, le groupe est presque complet , il manque Julien qui est encore sur la route. Jeanne me dit qu'ils ont été retardés par un convoi d'éléments pour éoliennes. Je les ai évité, ouf ! Suite à l'orage de la nuit, le local n'a plus de courant et c'est avec le casque sur la tête que nous nous préparons. Entre-temps, Julien est arrivé. Alexandre qui ne se sent pas bien, décide de rester « au chaud » au local. Nous montons à la grotte et à 11h30, nous retrouvons la douce chaleur de la terre.

Dans l'éboulis d'entrée, nous entendons des bruits de cascades. La grotte est en charge. Avant d'entrer dans la salle Jean-Marie Fraïsse, là où le gros bloc est en compression, l'eau ruisselle de partout. Dans la salle, les gours se déversent les uns dans les autres et l'eau dévale la coulée de calcite pour aller s’infiltrer dans le réseau de l'Oiseau. Le gour du Menhir commence à se remplir. La coulée sur la gauche dégouline son eau dans le gour du bas. C'est magnifique de voir la grotte vivante comme cela. C'est bien aussi pour son nettoyage.

 
Jeanne, en tête du groupe, nous mène d'un train rapide jusqu'à la salle des Schistes. De là, nous allons directement au Salon de Thé où nous casserons la croûte. Arrivée au Salon de Thé à 12h45. Jeanne, Julien et Denis partent équiper le premier puits de 12 mètres. Là aussi, l'eau est présente partout, tombe en cascade dans le puits borgne. Mise en place de 5 goujons inox pour la main-courante, la tête de puits et pose de la corde. Trois quart d'heure plus tard, nous rejoignons le reste de l'équipe pour casser la croûte. 14H, nous entamons notre descente dans le réseau inférieur.

Au bas de se premier puits, il ne faut pas descendre dans le suivant pour suivre l'eau, mais longer la banquette qui démarre sur la gauche où, après quelques mètres, l'on retrouve un semblant de galerie basse. Celle-ci nous mène dans quelques parties concrétionnées. Parfois sur le passage nous avons rencontré de la boue liquide qui nous arrivait à demi-botte. Cette petite galerie bute sur un effondrement qui ressemble plutôt à une trémie. C'est là qui faut chercher les passages, heureusement que nous avons trouvé des bouts de rubalises. L'endroit est boueux, pratique pour se glisser entre les blocs. Nous débouchons par une étroiture dans une petite salle avec un concrétionnement sur la gauche. Très joli, surtout avec l'eau qui ruisselle de partout. C'est là que s'ouvre le deuxième puits de 6 mètres. 



 
Après un équipement à l'arrache (heureusement qu'il n'y a pas un mec de l'Ecole Française de Spéléo avec nous), sur un amarrage naturel un peu bas quand même, nous nous retrouvons dans la rivière. Julien remonte vers l'amont, et nous lui rappelons que le lac est à l'aval. Notre progression dans la rivière n'est pas triste. Les filles ne veulent pas se mouiller, c'est raté. Au fur et à mesure de notre progression, l'eau monte de plus en plus pour nous arriver au ras de la foufoune ou des coucougnettes. Sûr qu'avec le dernier orage, il fallait s'y attendre !!

Nous arrivons au lac, tous trempés mais bien contents d'être là. Le niveau du lac est à son maximum, d'où le niveau élevé dans la rivière à son approche. C'est beau, grandiose. Nous restons là pendant un moment pour apprécier ce paysage exceptionnel. Nous en profitons pour aller voir du coté amont, mais nous sommes arrêtés par un passage bas où il faudrait se mettre à l'eau. On verra une autre fois quand il y aura moins d'eau. 

 
C'est pas tout, mais maintenant il faut songer à remonter. Retour au bas du petit puits, et séance d'initiation de remontée sur corde avec les bloqueurs. Une première pour Jeanne et Paola. Tout se passe bien malgré la sortie mal aisé du puits. Nous enquillons les étroitures et autres passages merdiques et nous arrivons sans encombre au pied du dernier puits. Je monte le premier, et aide Paola, Jeanne et Isabelle pour la sortie. Julien remonte, il a chaud mais moi je me les caille. Je rejoins les filles qui ont commencé la remontée, pendant que Matthias et Julien déséquipent. Je retrouve le silence dans les grandes galeries. Le bruit de l'eau, ça va un moment !!

A 19h30, nous retrouvons Alexandre qui nous attend dehors. Retour au local pour nous changer, Alexandre nous prépare une verveine chaude qui est appréciée par tout le monde. Nettoyage d'une partie du matériel, Denis et Matthias reviendront au local dans la semaine pour finir le travail.

Conclusion :

Un petit rhinolophe dans l’éboulis d'entrée.
Beaucoup d'eau suite aux orages.
Groupe très soudé, les filles ont du manger du cheval, par moment nous avions du mal à les suivre. Peut-être que l'on bavarde trop nous les garçons !!!













 PHOTOS : SCMNE - Denis

Agenda : Animation Vacances d'hiver - du 6 au 17 février 2017.


 

ALSH Foyer ADO FICHE INSCRIPTION
04.67.97.65.95
Tu veux participer aux activités pendant les vacances ?
C’est simple ! Il te suffit de ramener le dossier d’inscription à la Maison des Loisirs -St-Pons 04.67.97.65.95 bureau ouvert du lundi au jeudi de 16h à 17h30 ou de t’inscrire par email à : jeunesse.comcom@pays-saintponais.com










Je soussigné(e) …………………………………………………………. certifie avoir pris connaissance du règlement intérieur de l’A.L.S.H et m’engage à le respecter.
DATE : …………………………………………..
Signature du responsable légal :
Signature du jeune :

Obligation : inscription aux activités
Avec une participation annuelle de 10€, qui te donne droit à 2 entrées ciné à Saint-Pons, 1 entrée piscine, 1 entrée musée préhistoire, 1 entrée mini-golf

Les activités annoncées sur le programme sont GRATUITES et MIXTES !
 Coche ton activité retour inscription à la maison des loisirs
PROGRAMME après modification


JOUR
ACTIVITE
LIEU
Horaire

Mardi 7 février 2017
Stage escalade
Association Aventure en chemin
Gymnase St-Pons
14h30

Mercredi 8 février 2017
Stage escalade
Association Aventure en chemin
Salvetat
Départ bus 13h30 précis devant maison des loisirs

Jeudi 9 février 2017
Footsall


Gymnase St-Pons
14h30

Mardi 14 février 2017
Freestyle Foot
Avec Amadou GUEYE freestyleur de longue date !!


Gymnase St-Pons
14h30

Mercredi 15 février 2017
BOXE


Gymnase St-Pons
14h30

Jeudi 16 février 2017
Sortie spéléo
Journée en immersion !
Grotte de Ponderatz
10h30 devant salle des fêtes de St-Pons
apporter pique-nique, vêtement de rechange, bottes si possible

Vendredi 17 février
Trickz avec Jahan
Arts martiaux acrobatiques
Gymnase St-Pons
14h30

jeudi 26 janvier 2017

Sortie du samedi 21 janvier 2017 - grotte de Pont d'Arach

Sortie du samedi 21 janvier 2017
Grotte de Pont d'Arach

Rédacteur de la fiche : Denis Matarin

Date : samedi 21 janvier 2017

Localisation : grotte de Pont d'Arach – commune de Saint-Pons de Thonières

Participants : 4

Matthias – SCMNE
Denis – SCMNE
Julien – Groupe Chiroptères Languedoc-Roussillon
Matthieu – GCLR

But : comptage des chiroptères présents dans la cavité.

Durée : 5h
Réalisation :

Départ de Mazamet a la bourre. Arrêt au local pour prendre deux ceintures et deux paires de longes pour équiper Julien et Matthieu. J'arrive au stade de Saint-Pons à 10h25. Matthias est déjà la, enfin sa voiture !. Mon portable sonne : « allô Denis, je te vois » ? Moi : « t'es ou ? ». Matthias : « Caché par les arbres au pied de la falaise sous le collège ». Enfin bref ! Il fini par me rejoindre. Pendant ce temps Julien et Matthieu sont arrivées.

On s'équipe rapidement car il ne fait pas chaud. A 11h je referme la porte derrière nous. Nous observons l'entrée et trouvons des petits rhinolophes. Nous poursuivons notre visite en remontant la rivière tout en observant les parois. Les chiroptères, quelque soit son groupe, ont développer le sens de la dissimulation. Difficile de les voir dans les fissures, entre les concrétions, etc.... Enfin, nous allons au fond de la branche Nord. Le murin à oreilles échancrées est bien dans les concrétions blanches, mais pas à sa place, sauf qu'il n'est plus seul. Serais-ce un mâle qui à trouver une copine pour l’hiver ou bien une femelle avec le petit née dans l'année ??

Arriver à l’éboulis, nous montons sur la droite pour voir si les rhinolophes euryales sont la pour cet hiver. Déception, pas un seul n'est présent. Les voûtes sont vide, rien. Il nous ont fait faut bon !! Nous en profitons pour casser la croûte. Après le repas, nous allons dans la branche Sud. Quelques animaux sont présent par-ci par-là. Nous poussons un maximum vers le fond, en suivant une jolie galerie aux formes d'érosions bien marqué et parfois bien concrétionné. Un murin est dans cette galerie. Nous avons remarqué des crottes d'un animal non déterminé, trop grosse pour être celle d'un loir.

Retour vers la sortie en remarquant d'autres animaux bien cachés. Au final, 20 petits et grands rhinolophes, 9 murins à oreilles échancrées, 1 murin de capaccini et 1 murin indéterminé ont été observé dans la cavité, mais bien sur d'autres doivent être bien caché. Sortie agréable, avec nos deux chiroptologues bien sympathiques, instructive aussi bien pour nous spéléologues que pour eux qui ont découvert une belle grotte. 


PHOTOS : SCMNE - Denis

mercredi 25 janvier 2017

Sortie du Mercredi 18 janvier à Roquebleue.

Sortie du mercredi 18 janvier 2017
Grotte de Roquebleue

Rédacteur de la fiche : Denis Matarin

Date : mercredi 18 janvier 2017

Localisation : grotte de Roquebleue – commune de Courniou les Grottes – Hérault

Participants : 7

Accompagnateurs :
Michel Berbigé
Denis Matarin

Michel Roux – GERSAM
Meline Salze – GERSAM
Philippe Galant – DRAC Occitanie
Jean-Louis Galera – SCSP – GERSAM
Rémi Flament – SCSP

But : sortie sur invitation du SCMNE

Durée : 8h

Réalisation :

C'est au cours de l'assemblée générale de l'AVCFC que cette sortie est décidé, avec l'idée de partager nos façons de faire pour protéger un réseau concrétionné fragile.

Nous nous retrouvons tous au local du club à 10h. Un petit café que Rémi partage avec tout le groupe, et nous nous changeons dans le local car dehors il fait trop froid (- 4°). Nous montons à la grotte à pieds sous le soleil, les flaques d'eau sont bien gelées, et à 11h nous pénétrons sous terre et retrouvons la chaleur de la caverne (+ 12°).

Le rhinolophe qui était dans l'éboulis d'entrée à du changer de place car il n'est plus là. Nous nous regroupons dans la salle Jean-Marie Fraïsse et poursuivons notre parcours vers la salle du Schiste. Photos pour Michel et repérage pour Rémi. Nous franchissons l'étroiture et nous nous rendons directement au Sable, avec les arrêts rapides pour quelques photos sur le parcours.
Nous descendons au fond de la galerie du Sable ou Rémi photographie la voûte érodée. Nous mangeons dans le lieu dédié à cela. Il est déjà 13h passé. Après le repas, nous progressons en direction de la galerie des Volcans. La aussi, photos de Rémi et Michel.

Nous redescendons au Salon de Thé ou Rémi fais quelques clichés. Nous reprenons tranquillement le chemin du retour, mais nous ne sommes pas encore dehors. Beaucoup d'arrêts photos en cours de chemin. Arrivée au carrefour, nous nous dirigeons vers la galerie de la Zoubida. La aussi, arrêt presque obligatoire pour photographier l'incontournable star de la grotte. Retour vers la sortie, et gros arrêt au départ du méandre bleue. Rémi s'éclate devant les couleurs et formes de la roche. Je dois souligné que Meline a beaucoup de patience pour poser.

Re-départ vers la sortie, mais cette fois c'est un arrêt moins prolongé dans la salle du Schiste. Clic-clic clac-clac et flash flash, après rangement du matériel, cette fois c'est pour de bon nous sortons. Arrivée salle Jean-Marie Fraïsse, Jean-Louis qui n'a pas les yeux dans les poches trouve des baguettes de gours dans un gour sans eau. Beaucoup de gens sont passés par là et personne ne l'avais remarqué. Roquebleue sera ajouté à la liste des cavités possédant cette particularité.
Nous ressortons dans le froid, la nuit est tombée. Vénus scintille dans le ciel. Nous nous retrouvons au local pour nous changer, et montons voir Suzanne et Claude qui nous attendent à Usclats le Haut. Il fait bon autour du feu de bois et une bonne bière dans le verre. La soirée se termine par un bon repas dans la bonne humeur avec beaucoup d'histoires et anecdotes Merci Suzanne et Claude de votre accueil.

Conclusion :

  1. il a été trouvé des baguettes de gours, merci Jean-Louis pour tes yeux bien habitués pour identifier cela.
  2. Pendant les arrêts photos, nous avons retendu le balisage,
  3. nettoyer le bas du passage blanc. Merci à ceux qui ont fait ce travail.

PHOTOS : Rémi FLAMENT - SCSP 

lundi 23 janvier 2017

Agenda - conférence sur la bande dessinée


Samedi 14 janvier - sortie accompagnement à Roquebleue.

 
Sortie du samedi 14 janvier 2017
Grotte de Roquebleue

Rédacteur de la fiche : Denis Matarin

Date : samedi 14 janvier 2017

Localisation : grotte de Roquebleue – commune de Courniou les Grottes – Hérault

Participants : 8

Accompagnateurs :
Matthias Loiseau
Denis Matarin

Groupe spéléo visiteur :
GS Couserans – GS Toulouse – SS Ariège Pays d'Olmes

Nadine VALLA
Jean-Michel Chevignon
Philippe Marchais
Jean-Marc Apers
Thierry Redoules
Laurent Apel

But : sortie accompagnement dans le cadre du site classé

Durée : 6h

 
Réalisation :

Nous entrons sous terre sous une averse de neige fine à 11h. C'est avec plaisir que nous nous coulons dans la douceur de notre mère terre. Dans l’éboulis d'entrée, nous observons un petit rhinolophe qui dort à point fermé. Il était déjà là lors de nos dernières visites (17 décembre et 7 janvier).

Nous poursuivons notre progression vers la salle du Schiste tout en observant le concrétionnement et les diverses formes d'érosion de la roche. Nous franchissons l'étroiture pour arriver dans la galerie basse. Photos des aragonites et du plafond veiné. Montée pour certain dans la petite galerie pour voir les sapins d'argiles. C'est là que Nadine nous à fait une grosse frayeur heureusement sans conséquence pour elle. Quelques bleues apparaîtrons certainement après la sortie.

 
Nous amenons nos visiteurs au fond de la galerie du Sable, après un arrêt photos aux aragonites jaunes, pour leur montrer la voûte particulière dû à l'érosion. Clic clac, clic clac, série de photos. Après un rapide repas, nous nous dirigeons vers le carrefour Zoubida-Salon de Thé. Le groupe se divise en deux, Jean-Marc et Matthias vont directement à la galerie des Volcans pour faire quelques photos, le reste du groupe iras avec Denis à la Zoubida.

Après avoir visiter la galerie de la Zoubida, nous rejoignions Matthias et Jean-Marc dans la galerie des Volcans. Retour vers la surface avec un arrêt par-ci par-là pour quelques clichés. Sortie dans le froid, mais pas de neige.

Un apéro improvisé au local nous réchauffe un peu, le feu de bois allumé dans la cheminée n'a pas encore réchauffé l’atmosphère froide de la salle à manger. 





PHOTOS : Jean-Marc APERS - GS Toulouse