lundi 11 juin 2012

Sortie travail d'entretien au Lauzinas - Samedi 02 Juin



GROTTE DE LAUZINAS

SORTIE TRAVAIL DU SAMEDI 2 JUIN 2012

Rédacteur de la fiche : Patrick CABROL

Date de la visite : Samedi 2 août 2102

Temps passé sous terre : 8 heures (11 h à 19 heures)

Participants : total 11
SCMNE :
Denis Matarin
Joël Matarin
Sarah Bourgouin
Patrick Cabrol
SPELEO-CLUB « PASSEPARTROU » : sept personnes
Anthony Allies
Jean-Claude Allies
Didier Chevalier
Jeanne Duhayer
Sarah Mazars
Gabriel Moutou
Sébastien Sié

But : Travaux d’entretien (Changement de cordes, d’amarrage etc…)

Travail réalisé :
. Nous avons commencé par changer la corde d’assurance située dans le dernier puits du Trou de la Vigne puisqu’elle présentait une petit « tonche » d’après certains. Cette nouvelle corde de 10mm est un peu plus fine que l’ancienne (qui devrait être du 10,5 ou du 11 mm) . De ce fait le glissement de la corde est plus facile. Nous avons changé aussi les maillons rapides de 8mm pour mettre des 10 mm (en inox)
La corde ancienne a été remontée. Elle sera lavée et vérifiée, coupée si besoin est à l’endroit fragilisé.
. Au pied du Trou de la Vigne, à l’arrivée dans la grande salle nous avons enlevé le câble gainé horizontal qui sert de main courante jusqu’à l’échelle suivante et nous l’avons remplacé par une corde neuve, avec un amarrage inox à chaque extrémité.
. Dans la grande cassure équipée avec les marches pieds nous avons remplacé les amarrages fer par des amarrages inox. Le kit avec la corde neuve a été laissé dans la Grande salle au pied de la dernière échelle et nous procéderons au changement des câbles par des cordes lors de notre visite avec le Spéléo-Club de Montpeyroux le samedi 23 juin. Cet endroit a en effet besoin de clarification des assurances entre les cordes et les câbles placés à droite et à gauche du passage.
. Au sommet de la descente qui donne accès au pied de la Grande Colonne nous avons placé 3 amarrages inox, pour sécuriser le passage incliné qui domine le deux ou trois mètres le fond de la salle. Le câble qui couvre en partie cette longueur sera enlevée et remplacée par une corde neuve, sur toute la longueur préparée ce jour. Ce travail sera fait lors de notre descente le 23 juin.
. Au sommet de l’Escalier des Géants, en sortie de chatière, nous avons modifié les amarrages qui posaient un problème car la corde était sérieusement tonchée. Un trou a été foré dans la base de la draperie de la chatière et nous y avons fait passer la corde afin qu’elle ne frotte plus. Afin de mieux la protéger, nous ajouterons un morceau de tuyau d’arrosage d’une vingtaine de centimètres, dans lequel elle sera glissée lors d’une prochaine visite (il a été oublié en surface dans une voiture) Cela ne prendra que quelques instants.
. Nous avons mangé au milieu de la galerie du sable, dans la petite cloche sableuse et bien sèche qui a vu le club dormir là plusieurs fois il y a une trentaine d’années.
. Nous avons ensuite été au terminus de la galerie du Sable et avons repris tous les amarrages en fer pour les mettre en inox.
Il est difficile de comprendre comment des piquets en fer laissés en bas du Camp I par les premiers explorateurs du SCMNE en 1955 sont toujours en très bon état dans la cavité alors que les plaquettes en fer placées il y a 3 ou 4 ans sont déjà piquées de rouille ! Le fer ne serait-il plus ce qu’il était ?.. La sécurité des personnes n’était pas du tout en jeu ce jour mais il vaut mieux mettre de l’inox afin d’assurer l’avenir.
. Nous avons rejoint la galerie du Sahara par la jonction directe, qui a été, elle aussi, ré-équipée en inox. Nous en avons profité pour faire tomber une plaque de calcaire qui était restée collée au-dessus du puits incliné. Elle devait faire plus de 50 kg et aurait pu faire de gros dégâts lors du passage de spéléos

Nous avons laissé les piquets de balisage en bas de ce puits pour la prochaine sortie, avec le club de Montpeyroux. Le but principal de cette sortie sera de finir la pose de dolomite dans la galerie du Sahara et la finalisation de quelques points de balisage dans cette galerie.
. Nous sommes ensuite allés voir les Champignons. Juste avant leur accès nous avons placé deux fers en U à l’endroit où il y a déjà eu plusieurs glissades plus ou moins bien contrôlées. A l’usage nous avons pu voir que c’était beaucoup mieux mais qu’il faudrait en ajouter au sommet de la pente car nous sommes vraiment sur une « savonnette ». Je n’en avais malheureusement pas d’autres ce jour.
. Pour finir nous avons placé un double amarrage inox au sommet de la petite montée située au-dessus de l’accès aux Champignons, car il s’agissait de vieux spits sérieusement rouillés même s’ils ne présentaient pas encore de risque. Il faudra mettre une corde neuve à cet endroit. Cette montée donne accès à la suite de la cavité.

Conclusion :
. Nous avons réalisé tous les travaux prévus au programme ce jour et avons bien préparé la sortie avec le Spéléo-Club de Montpeyroux du 23 juin.
. Nous avons pu admirer à loisir les remplissages argilo-sableux de la galerie du sable.
. Nos collègues des Passepartrous ont pu faire toutes les photos qu’ils souhaitaient (Fond de l’Escalier des Géants ; Draperies de l’Escalier des Géants ; Galerie du Sable ; fond de la galerie du Sahara ; Champignons)
. Nous avons passé une bonne journée dans une superbe ambiance de convivialité entre nous. Lorsque nous sommes ressortis et que nous étions changé, nous ne voulions pas partir tellement nous étions bien ensemble au grand dam de Joël, accroché à son portable, qui désespérait de retrouver ses copains à Castres pour le match de rugby avec Toulouse. Ils ont perdu !
. Merci aux Passepartrous pour les mots très sympathiques qu’ils ont écrit sur le livre d’or du club, cela fait très plaisir. Merci à Olivier pour ses conseils d’équipements selon les normes de l’EFS.







PHOTOS : Denis et Joël MATARIN - SCMNE




























1 commentaire:

Godard Aurélie a dit…

Bonjour

Je suis tombée par hasard sur votre blog car je suis une passionnée de la nature, de la rando et du VTT et je cherchais une autre activité sportive.

Je trouve que les photos sont remarquables sur ce blog.

Un petit coucou à Anthony Alliès que j'ai connu à l'époque ou nous étions en colo année 97-98 il me semble.

Mon nom c'est Aurélie Godard il se rappellera de moi! (j'espère....mdr)

Cela me ferai plaisir d'avoir de tes nouvelles Antho depuis plus de 15 ans!

En tout cas bonne continuation à votre club.

Aurélie